Trompe l'oeil urbains
Accueil - Home
 


 


Rechercher du texte

 

 

Téléchargement Pinceau d'or Les liens Newsletter Rechercher Contact Home

 

Les thèmes du moment

  Retrouvez-nous sur
Facebook     Twitter      Instagram

              

 

 
Fresque des québécois - z

 

En vignette
ci-dessus :


Une autre Image
de cette catégorie
(tirage aléatoire)

Top images

Menu Principal / Canada / Québec2 / Fresque des québécois - Marie GUYART
Fresque des québécois - Marie GUYART

Autres photos de cette fresque :
Fresque des québécois - Marie GUYART

Fresque des québécois - Marie GUYART

Image précédente:
(Previous picture)

Image suivante:
(Next picture)
Fresque précédente:
 
Fresque suivante:
 Nom : Fresque des québécois - Marie GUYART
 Description: C'est à la suite d'une visite du président et directeur général de la commission de la capitale nationale du Québec à Lyon, que l'idée de réaliser une fresque des personnalités est venue. Cette peinture est basée sur le même principe que la fresque des personnalités Lyonnaises (en ligne sur ce site), à savoir, regrouper sur le même mur l'ensemble des personnalités qui a contribué à la vie sociale ou culturelle de la ville.
Pour la ville de Québec cette fresque constitue la première réalisation de ce style.
Bien que cette rue soit complètement imaginaire, les toits, les fenêtres et même les textures des matériaux représentent fidèlement les maisons de la haute ou de a basse ville.
Autour d'une rue pavée passant sous les remparts de la ville s'organisent tous les symboles de la ville.
En haut, l'hiver avec sa neige présente chaque année.
Légèrement dessous, l'automne qui donne ces si belles couleurs à la forêt canadienne (L'été indien)..
Et puis de part et d'autre, les 16 personnalités de la ville (de gauche à droite et de bas en haut).
- Jacques CARTIER 1491-1557 Explorateur Français
- Jean TALON
- Le comte de FRONTENAC
- Louis JOLLIET
- Alphonse DESJARDINS
- Marie FITZBACH
- Marcelle MALLET
- Samuel de CHAMPLAIN
- Lord DUFFERIN
- Félix LECLERC
- Thaïs LACOSTE-FREMONT
- François- Xavier GARNEAU
- Louis-Joseph PAPINEAU
- Marie GUYART (1599-1672)
La Bienheureuse Marie de l'Incarnation (1599-1672), ursuline mystique de Tours et de Québec, a été béatifiée par le pape Jean-Paul II en 1980.
Bossuet la proclamait la "Thérèse" de la Nouvelle-France. Ses écrits remarquables et son oeuvre de missionnaire au XVIIe siècle en font une de ces femmes qui ont su s'imposer dans une société et un Eglise qui leur laissait peu de place. Henri Brémond a contribué à sa popularité croissante depuis un quart de siècle.
Aujourd'hui elle suscite l'intérêt de nombreuses personnes et de groupes. Des équipes de recherches se consacrent à l'étude des ses écrits. Sa figure spirituelle, sa densité humaine et sa solidité psychologique continuent de fasciner les contemporains.
- Catherine de LONGPRE
- Catherine de Longpré est née et baptisée le 3 mai 1632 à Saint-Sauveur-le-Vicomte, en basse Normandie. Élevée par ses grands-parents, Catherine entre vite en contact avec les pauvres et les malades que sa grand-mère reçoit chez elle. Elle n'a que 3 ans quand elle demande au Père Jésuite, ami de la famille ce qu'il faut pour plaire à Dieu. Celui-ci lui montre un malade en lui pour plaire à Dieu. Celui-ci lui montre un malade en lui pour plaire à Dieu. Celui-ci lui montre un malade en lui volonté de Dieu. Ce sera son leitmotiv toute sa vie durant. Elle entre au Monastère des « Augustines de Bayeux » à l'âge de 12 ans et demi. Elle prend l'habit religieux à 14 ans le 24 octobre 1646 et se nommera désormais Marie- Catherine de Saint-Augustin. À 16 ans, le 31 mai 1648, Soeur Catherine, quitte la France pour le Canada. Elle répond à une demande d'aide de la part des premières religieuses hospitalières venues fonder le premier hôpital en Amérique, au nord du Mexique, soit l'Hôtel-Dieu de Québec établi en Nouvelle-France depuis 1639. Le voyage en mer dure trois mois durant lequel elle attrappe la peste, maladie incurable, mais la Vierge Marie la guérit. Malgré son jeune âge elle a une grande mission à accomplir. Arrivée à Québec le 19 août suivant, elle se met courageusement à l'oeuvre, partage les durs travaux de ses devancières et apprend les langues indiennes. Elle manifeste vite de bonnes qualités d'infirmière et fait montre d'un sens pratique remarquable. Elle est aimée de tous. Elle exerce au sein de la Communauté les fonctions d'économe, de maîtresse des novices et de directrice générale de l'hôpital entièrement dévouée à la cause des malades et des plus démunis. Marie-Catherine de Saint-Augustin consacrera sa vie au service des autres, manifestant une charité exemplaire. Elle accomplit donc au Canada une mission apostolique de grande importance au service de ce nouveau pays qu'elle a adopté avec beaucoup d'ardeur et d'amour. Elle s'éteint le 8 mai 1668 à l'Hôtel-Dieu de Québec à l'âge de 36 ans. Pour avoir offert sa vie pour l'Église et le salut de la Nouvelle-France, Marie-Catherine de Saint-Augustin est considérée co-fondatrice de l'Église du Canada. Reconnue « Vénérable » par Rome le 9 mars 1984, le Saint-Père Jean Paul II l'a proclamée « Bienheureuse » le 23 avril 1989 : source : www.diocesequebec.qc.ca


- François de LAVAL (1623-1708)

Autre symbole mis en avant, le sport national : le Hockey sur glace, avec 3 enfants portants les t-shirt de grandes équipes et de grands joueurs: Les Bulldogs (Début du siècle), les AS (1935 à 1953) et les NORDIQUES (1972 à 1995). Quant aux joueurs il s'agit des polos de Jean Béliveau, Guy Lafleur et Peter Statsny.
Enfin, en bas, les 2 producteurs de la fresque sont représentés. A gauche, La commission de la capitale du Québec dont le rôle est de promouvoir la ville, et à droite, la SODEC (Société de développement des entreprises culturelles du Québec).

Le réalisme de cette fresque réside surtout par le souci apporté par les artistes au niveau des détails. Ils sont si nombreux qu'il m'est impossible de tous vous les commenter. Je vous invite à regarder les photos de gros plan pour vous en rendre compte. Une question : combien y a t-il de chats sur cette peinture ?? (Je ne les avais pas tous vu lors de ma première visite).

Intérêt : 5/5
Lieu: Place royale, Québec (Canada)
Réalisation : Cité Création
Coproduction : SODEC (Société de développement des entreprises culturelles du Québec) et La Commission de la capitale nationale du Québec.
Date de réalisation : d'avril à août 1999 (2550 heures à 12 personnes)
Les statistiques : 600 litres de peintures, 200 pinceaux et 120 rouleaux
Surface: 420m2
Si vous souhaitez disposer d'un livre sur cette fresque : voir dans la rubrique bibliographie - Cliquez ici

CODE JEU : Cartier

Vous pouvez aussi rechercher les fresques du reste du globe sur une carte.
 Date:
18.09.2004 19:40
Image vue :
1269 fois

Moyenne des votes :

0.00 (0 Votes:)

Image précédente: (Previous) ......................                                                    Image suivante: (Next)

 

Bordure partagée inférieure

 

La plus grande base
mondiale de l'art mural
 avec 
9 000 réalisations
du monde entier.

Suivre l'actualité du site sur

Counter

   
Télécharger les e-book de ce site
UNE
EXCLUSIVITE  >>LIRE
Ce site décerne une fois par an son  
 
>>Pinceau d'or et Golden Street-Art
Vous cherchez un artiste pour une réalisation,
nous pouvons vous aider : 
>>DEVIS
 

Voir les 60 000 photos...   | Trompe l'oeil | Fresques murales  | Street-Art Disparues  | Murs d'enfants | Avant-Après |