Home
 

 

Rechercher du texte

 

 

   Les thèmes du moment :
 

 

Retrouvez-nous sur
Facebook     Twitter      Instagram

              

 

 

    Le portail mondial
     de l'art mural

 Interview Daniel Boulogne
 Par Lionel GRIPON

    Le créateur du mouvement des murs peints.    

Rencontre avec un professionnel du mur peint :

Au programme de ce samedi 22 novembre 2004, la rencontre avec Daniel Boulogne : Créateur d'entreprises et fondateur du groupe DBE (Daniel Boulogne Entreprise).

Daniel Boulogne s'est intéressé au mur peint dès ses débuts en France, vers 1975-1976. A l'époque, ses entreprises générales de peinture, ont exécuté bon nombre des murs peints visibles dans Paris.

Daniel Boulogne
Daniel Boulogne

Il contribue à faire connaître  et développer le mur peint par ses interventions auprès des différentes instances à une époque où la législation interdisait ce type d'expression.

LG : Quelle utilité à pour vous un mur peint ?

Daniel Boulogne :  Je considère que la peinture en bâtiment a non seulement une fonction technique de rénovation, d'entretien, de protection du patrimoine bâti, mais aussi d'amélioration esthétique de l'environnement et donc du cadre de vie.

LG : Quel est le premier mur peint que vous ayez fait réaliser ?

Daniel Boulogne : Il s'agit un mur situé à la Défense, réalisé en 1974 par Gérard Clavé et qui représente un vol d'oies sauvages (La défense 2 - Parking les Reflets).

La défense
Son 1er mur

LG : A ce jour, combien de murs avez vous fait réaliser ?

Daniel Boulogne : Environ 500 murs dont à peu près 300 dans Paris, et c'est près de 500 artistes différents qui ont exécuté les peintures.


Le site web de D.Boulogne

LG : Quelle est votre peinture murale préférée ?

Daniel Boulogne : Le singe mangeant un yaourt. Malheureusement ce mur
n'existe plus. Un immeuble a été construit dans le prolongement de ce pignon.

LG : Pouvez-vous nous expliquer la genèse du mouvement des murs peints ?

Daniel Boulogne : Jusqu'en 1943, rien ne faisait obstacle au développement de la publicité peinte. Les marques étalaient librement leurs slogans. Sous

 

 

 réserve de l'accord du propriétaire, tout pignon visible sur la voie publique était bon à peindre.

La loi du 12 avril 1943 mit brutalement fin à cet envahissement de la ville par la publicité. Elle limitait la surface du message à 16m² et sa hauteur à 6 mètres au dessus du sol. Les annonceurs optèrent alors pour l'affiche.


Paris : Son mur préféré

En 1970 il fut question de légiférer à nouveau concernant les publicités extérieures, du fait des nombreuses infractions à la loi.

Fabio Rieti
Un des murs au tableau de Daniel Boulogne et réalisé par Fabio RIeti (Paris)

les panneaux publicitaires proliféraient , tandis que les murs restaient muets, gris et sales.

En décembre 1979, le parlement adopta un nouvelle loi qui était avant tout une loi de police de l'environnement. Le législateur fit en sorte que la loi ne fût qu'un règlement-cadre national, largement adaptable au niveau local (conséquence de l'échec de la loi de 1943 trop rigoureuse et historiquement dépassée).

Les principales modifications de cette dernière loi sont les suivantes: 

- La publicité peut être installée sur un mur de bâtiment à condition que celui-ci soit un mur aveugle.

- La surface unitaire maximale est fixée à 16m² et sa hauteur à 7,50 m (Pour les villes de plus de 100 000 habitants).

- la publicité est interdite dans  les zones de protection autour des sites classés.

Des adaptations locales ont été rendues nécessaire pour faire développer le mur publicitaire (zonage des villes) et ainsi le murs peint. Car une application stricto-sensus de la loi de 1979 aurait rendu impossible les murs peints de grandes tailles.

LG : Dans l'un de vos livres vous parlez des différentes définitions des murs peints : Murs spontanées, murs collectifs et murs d'artistes. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Daniel Boulogne :
Un mur spontanée est une peinture réalisée sur le mur de sa maison par exemple, un mur de petite taille qui n'a souvent pas été réalisé suite à une réflexion globale approfondie.

 

 

Un mur collectif correspond un projet plus global où différents artistes peuvent intervenir sur une même fresque ou un même thème ou alors sur un ensemble de fresques situées au même endroit.

Enfin un mur d'artiste est un mur unique réalisé par un seul et même artiste.

Les livres de Daniel Boulogne
sur les murs peints

 

LG : Avez vous un nouvel ouvrage en projet ?

Daniel Boulogne : Un 3ème livre est en cours de réalisation. Il a pris un peu de retard mais devrait sortir prochainement. Il sera un peu plus large que les précédents. Il ne sera pas seulement sur les murs peints mais aussi sur le mur de Berlin, le mur de la ligne magino et sur un mur historique comme la grande muraille de chine.

LG : Quel est votre prochain projet de mur peint ?

Daniel Boulogne : Il s'agit de décorer la base de sous-marins de Lorient avec des dessins représentant des hommes, des hommes en blanc. Il y aura autant d'hommes dessinés qu'il y en a eu de tués en 1945 pour libérer la poche de Lorient. L'inauguration est prévu le 9 mai 2005.

Nadine Leprince
Un mur réalisé par une artiste qu'il apprécie particulièrement : Nadine Leprince

Article de
Lionel GRIPON
Janvier 2005

Retrouvez l'actualité de D Boulogne sur:
              
www.murduson.org
la transmutation d'un 747 par 41 artistes
dont Dominique Maraval et Dominique Antony

Lire l'article de presse sur ce sujet
(PDF 800Ko)

 

Révision : 10 mars 2013

 

La plus grande base
mondiale de l'art mural
 avec 
8600 réalisations
du monde entier.

Suivre l'actualité du site sur

Counter

   
Télécharger les e-book de ce site
UNE
EXCLUSIVITE  >>LIRE
Ce site décerne une fois par an son  
 
>>Pinceau d'or et Golden Street-Art
Vous cherchez un artiste pour une réalisation,
nous pouvons vous aider : 
>>DEVIS
 


Voir les 56 000 photos...   | Trompe l'oeil | Fresques murales  | Street-art Graffiti | Temporaires Disparues  | Murs d'enfants | Avant-Après |