Home
 

 

Rechercher du texte

 

 

   Les thèmes du moment :
 

 

Retrouvez-nous sur
Facebook     Twitter      Instagram

              

 

 

    Le portail mondial
     de l'art mural

 Interview SLOBO
 Par Lionel GRIPON

 
Une oeuvre impressionnante et variée
Interview  / Page artiste

Rencontre avec un muraliste :

Au programme de ce samedi 23 octobre 2004, la rencontre avec l’artiste peintre qui a redonné une âme à bon nombre de façades de Clermont-Ferrand et de ses environs : Slobo, ou Jevtic Slobodan

Slobo nous accueille dans sa maison qui domine toute la plaine de Clermont-Ferrand et dans laquelle il a également son atelier de peinture. Par temps clair, on y voit même le Mont-Blanc situé à 300 km.


La ville de Clermont-Ferrand vue depuis les hauteurs.

LG : Dans quelles circonstances avez-vous réalisé votre 1ère peinture murale?

Slobo : Je l’ai réalisé en 1987 à Aubière (10 kms au Sud de Clermont-Ferrand). Suite à la destruction de quelques maisons pour agrandir la place de l’église, on a demandé à l’architecte, responsable du projet, comment habiller la grande façade aveugle qui était mise à jour . « Je connais un artiste peintre qui pourrait la décorer ». Voilà comment tout a commencé.

LG : Pourquoi vous êtes-vous lancé dans la réalisation de trompe-l'oeil ?

Slobo : J’ai travaillé pendant plusieurs années à la réalisation de décors de cinéma aux Etats-Unis dans les années 60. A cette époque, les décors étaient peints et réalisés par des artistes. Maintenant ce n’est plus le cas, l’expression artistique a été remplacée par l’ordinateur. Les murs peints sont utiles pour la société, en utilisant des façades sans vie, cela permet  d’ouvrir le passant à l’art, à la peinture. Globalement l’homme est écarté de la beauté, on ne le pousse qu’à consommer. La scolarité est coupable pour beaucoup, les enfants n’apprennent pas les connaissances artistiques de base.


Théâtre de Belgrade

LG : Quelle est votre peinture murale préférée ?

Slobo : De mes nombreuses réalisations, celle du mur extérieur du théâtre de Belgrade avait mes préférences. Elle représentait un énorme décor. Ainsi, le théâtre se situait également dans la rue. On aurait pu jouer une pièce devant, sans aucun problème

LG : Pourquoi en parlez vous à l’imparfait ?

 

 

Slobo : Ce mur n’existe plus car il a disparu avec l’incendie qui a ravagé totalement le théâtre il y a quelques années de cela.

LG : Actuellement sur quels projets travaillez-vous ?

Slobo : Je travaille, en ce moment, sur deux projets qui devraient voir le jour en avril 2005. Une réalisation importante de 600m²  pour la ville d’Issoire qui nécessitera au moins un mois de travail au pied du mur, et une autre à Evaux-les-bains sur fond de thermalisme.

Sur cette phrase, Slobo me demande de le suivre à son bureau pour me montrer les maquettes de ses futures réalisations.


Slobo nous présente les plans de sa prochaine réalisation à Issoire.

LG : La conception des plans vous prend-elle un temps important ?

Slobo : Je suis architecte de formation, alors je vais assez vite car je maîtrise bien les dimensions et les volumes.

 
La fresque d"Issoire terminée en Avril 2005

LG : Quelles sont les différentes étapes de la création d’un trompe-l’oeil

Slobo : Je me déplace au niveau du mur. Je réalise de nombreux clichés de celui-ci ainsi que des maisons voisines (fenêtres, volets, etc…) afin de m’imprégner de l’architecture locale.  Je passe ensuite au dessin en réalisant une esquisse en couleur avec le soucis d'intégrer le trompe-l’œil dans son environnement.
Le projet est alors présenté au commanditaire, qui l’accepte ou non. Une fois retenu,  je réalise un nouveau dessin à l’échelle, puis un agrandissement. Il ne me reste plus qu’à affronter le mur.

LG : Par qui êtes-vous aidé pendant la réalisation ?

Slobo : Nous sommes entre quatre et cinq personnes. Ma fille, deux ou trois artistes peintres avec qui j’ai l’habitude de travailler et moi-même.


Chamalières : Le moulin à aube, terminé.

 
Chamalières : Le moulin à aube en plein travaux.

 

LG : Vos trompe-l’œil sont-ils tous en extérieur ?

Slobo : Non pas forcément.  J’ai décoré entre autre le casino de Royat, la salle principale de la Mairie de Clermont-Ferrand avec un plafond en trompe-l’œil, ainsi que des cantines d’écoles avec un aquarium géant ou une scène de brousse.

LG :  Vous avez également une œuvre artistique personnelle très importante qui contraste nettement avec le réalisme des trompe-l’œil ? C’est le jour et la nuit !

Slobo : Je peins depuis plus de 40 ans, il s'agit d'une recherche du cosmos, d'espace et d'énergie en relation avec Dieu, le créateur du monde.
Entre autre, je prépare la prochaine Triennale mondiale d'estampes de petit format qui aura lieu à Chamalières fin 2006. Car je suis le Directeur Artistique de l’A.M.A.C. (Association Mouvement d’Art Contemporain) à Chamalières.

 Nous disposons de plus de 4600 œuvres différentes, données par de nombreux artistes.

Photos et propos rapportés par Lionel GRIPON

Slobo dans son atelier
Slobo dans son atelier.

Je tiens à remercier Slobo ainsi que sa charmante  épouse pour son accueil chaleureux et amical ainsi que pour les nombreuses photos qu'il a bien voulu me confier.



Voir un mur de SLOBO en vidéo

    Interview  / Page artiste
   
 

La plus grande base
mondiale de l'art mural
 avec 
9000 réalisations
du monde entier.

Suivre l'actualité du site sur

Counter

   
Télécharger les e-book de ce site
UNE
EXCLUSIVITE  >>LIRE
Ce site décerne une fois par an son  
 
>>Pinceau d'or et Golden Street-Art
Vous cherchez un artiste pour une réalisation,
nous pouvons vous aider : 
>>DEVIS
 


Voir les 58 000 photos...   | Trompe l'oeil | Fresques murales  | Street-art Graffiti | Temporaires Disparues  | Murs d'enfants | Avant-Après |