Home
 

 

Rechercher du texte

 

 

   Les thèmes du moment :
 

 

Retrouvez-nous sur
Facebook     Twitter      Instagram

              

 

 

    Le portail mondial
     de l'art mural

 Interview Fabio RIÉTI
 Par Lionel GRIPON

 
Un pionnier des murs peints
  Interview  / Page artiste

17 Février 2006 : Rencontre avec Léonor et Fabio RIETI:

Tout en haut d'un immeuble parisien, avec vue sur Paris (la Tour Eiffel et les Invalides) Leonor et Fabio RIETI m'accueillent pour une entrevue qui durera plus de trois heures. 


Cliquez sur l'image

Dans le séjour on voit tout de suite que l'art joue un rôle important dans la famille : tableau en finition sur le mur, ébauches de sculptures sur de petites tables. Chez la famille RIETI on est artiste de père en fille.


Tableau de Fabio Rieti: La fillette au Pont-Neuf 1988 -Cliquez sur l'image

Le père de Fabio RIETI était artiste (compositeur), sa fille (peintre)  et sa femme (sculpteur) également.

LG : Dans quelles circonstances avez-vous réalisé votre première peinture murale ?

Fabio RIETI : J'ai d'abord commencé par participer à la coloration de grands ensembles urbains comme à Grigny (Essonne). Et à la réflexion je me suis dit, pourquoi ne pas faire des motifs plutôt que des couleurs uniformes ?.   J'ai réalisé des mosaïques (à Grigny), puis je suis passé aux murs peints. Ma première réalisation date de 1975 à Beaubourg (Paris).

LG : C'est ce mur qui vous à lancé ?

Fabio RIETI : Effectivement, cela m'a permis de réaliser le piéton des Halles (Paris) qui a fait décoller ma carrière de muraliste.


Cliquez sur l'image

Le mur des Halles était énorme, environ 1000 m² (44 m x 27 m), et la réalisation devait être bon marché. Le mur ne devant rester que 3 à  4 ans tel quel. C'est la réussite la plus flagrante entre budget et surface.
 

LG : Quelle est votre dernière réalisation ?

Fabio RIETI : Il s'agit d'une façade d'immeuble, haute d'environ 8 à 10 étages à Montrouge (dépt 92) et que nous avons réalisée, ma fille et moi, en 2003.

 

LG : Ne me dites pas qu'à votre âge vous êtes monté en haut de l'échafaudage ?

Fabio RIETI : Ma fille ne m'a autorisé qu'à effectuer la peinture de la base de la fresque. C'est elle qui se trouvait entre ciel et terre.
Leonor RIETI : 
Nous avons dû d'ailleurs modifier le plan de la fresque car il m'était impossible de dessiner les nuages de l'angle haut à gauche sous peine de tomber dans le vide.


Cliquez sur l'image

LG : Quelle est la fresque la plus dure que vous ayez réalisée ?

Fabio RIETI : C'est la château d'eau de Plaisir car c'était l'hiver, il faisait très froid et nous étions en plein vent. La balancelle sur laquelle nous nous trouvions  bougeait sans cesse. De plus,  nous devions sauter du haut du château d'eau pour arriver dans la balancelle.

Leonor RIETI :  Pour ma part il s'agit d'une palissade de travaux à Avignon. Elle faisait 300 mètres de long, il y avait une multitude de personnages à dessiner et dans le Sud, en plein été la chaleur était littéralement accablante. Dans les deux cas c'était dur physiquement mais pas techniquement.

LG : Parmi vos réalisations, quelle est votre fresque préférée ?.

Fabio RIETI : Il s'agit de la fresque située à Paris rue Etienne-Marcel mais dans sa 1ère version de 1982. Elle a été refaite par la suite mais je n'aime pas le traitement de certaine partie qui la rend moins forte.

Leonor RIETI :  Pour moi il s'agit de la fresque de BACH.

 
Le mur en  2005

LG : Attribuez-vous une philo-sophie particulière à l'art mural urbain ?

Fabio RIETI : Les murs peints constituent la célébration de la ville. Il n'y a pas de ville animale, mis à part les termitières. Les murs peints glorifient ce que la ville fait d'elle-même.


Paris : Venise sur Seine

Les peintures murales existent depuis longtemps, mais on avait l'habitude de les trouver dans les églises, dans les palais. L'art mural urbain est récent, moins de 100 ans, avec les premiers murs mexicains. Avec le  20ème siècle, les murs publicitaires sont  devenus des murs peints

Paris

Avant-Après

Fresque en détail

  artistiques et les passants peuvent ainsi facilement observer le travail des artistes.


LG : Entre tableaux et murs peints, quelles différences voyez-vous, artistiquement parlant ?

Fabio RIETI : Il y a beaucoup de peintres dans le monde, peut-être plus de 300 000, et tous ne font pas des chef-d'oeuvres. Un tableau ne se trouve pas dans un lieu précis, cela peut être un musée, ou un placard (petit sourire). Une fresque murale, par contre, a un endroit précis : la façade de l'immeuble qui la supporte. Le mur peint a un rôle plus social. Il doit attirer l'oeil du passant, qui n'a pas que ça à faire, il doit capter son attention. Pour un tableau on se déplace spécifiquement pour aller le voir dans un musée, pas une fresque murale... sauf vous évidemment (rires communs).

LG : Le mur peint n'a pas de rôle spéculatif ?

Fabio RIETI : Il est vrai que le tableau a une valeur d'échange, une valeur commerciale, enfin celle que l'on veut bien lui accorder. Cette valeur évolue dans le temps. Le mur peint lui, est éphémère. Il a une durée de vie moyenne de 10 ans et ne peut pas être source de spéculation.


Une réalisation  disparue (Fabio RIETI)

Le tableau constitue une valeur mobilière et le mur peint a une valeur immobilière, ce qui n'est pas tout à fait la même chose.

 

Retrouvez Leonor RIETI  sur son site

 

Photos et propos rapportés par Lionel GRIPON

     
     
     
     
     
     

 

Je tiens à remercier Leonor et Fabio RIETI pour leur accueil chaleureux et amical ainsi que pour les nombreuses photos qu'ils ont bien voulu me confier.

     

 

Interview  / Page artiste

 

La plus grande base
mondiale de l'art mural
 avec 
8900 réalisations
du monde entier.

Suivre l'actualité du site sur

Counter

   
Télécharger les e-book de ce site
UNE
EXCLUSIVITE  >>LIRE
Ce site décerne une fois par an son  
 
>>Pinceau d'or et Golden Street-Art
Vous cherchez un artiste pour une réalisation,
nous pouvons vous aider : 
>>DEVIS
 


Voir les 58 000 photos...   | Trompe l'oeil | Fresques murales  | Street-art Graffiti | Temporaires Disparues  | Murs d'enfants | Avant-Après |